500 excès de vitesse en 4 ans

Par PROTEGER MON PERMIS le 09/07/2010

Il pensait avoir trouvé l’astuce pour échapper aux radars. Un Essonnien est jugé vendredi.
L’automobiliste jugé vendredi, à Juvisy dans l’Essonne, pensait être plus malin que le système. Il roulait dans un cabriolet immatriculé au Luxembourg pour échapper à la peur du gendarme. En temps normal, quand une voiture étrangère est flashée par un radar automatique, le PV part à la poubelle. Il n’y a aucun moyen de retrouver le conducteur. Sans le flair d’un policier, le chauffard serait probablement tranquille aujourd’hui.

Le policier a mis son grain de sel au début de l’année. Il était intrigué par ce cabriolet photographié 500 fois en quatre ans, presque toujours dans le Sud-Est parisien. Pas de doute, pour cet agent, le conducteur habitait dans la région.
4 enquêteurs sur le coup

Quatre enquêteurs se mettent alors à la recherche du fou du volant. Le Luxembourg, où la voiture a été louée ne peut pas les aider. Les fonctionnaires font avec les moyens du bord. Ils trouvent trois garages où le cabriolet a été entretenu et s’aperçoivent aussi que la voiture a été arrêtée une fois, par une patrouille. Tout les amène alors vers Yossef, un jeune entrepreneur de 27 ans.

Sur 500 excès de vitesse, 300 sont prescrits car ils datent de plus d’un an, et seuls 11 clichés permettent aux policiers d’identifier formellement Yossef. Le jeune homme, décrit par un policier comme « très suffisant », jure qu’il s’agit de quelqu’un qui lui ressemble, qu’il n’a eu la voiture entre les mains qu’à trois reprises. Il jure même que la plaque d’immatriculation personnalisée où apparaissent ses initiales, YG, est une pure coïncidence.

Yossef risque une suspension de permis de conduire de trois ans. Sans oublier les amendes qui, cumulées, dépassent 15.000 euros.

source : europe1.fr