Code de la route : conseils pour le réussir du premier coup

Code de la route

L’obtention du permis de conduire commence par la réussite de l’examen du code de la route. Toutefois, ce n’est la partie la plus passionnante de l’apprentissage, ni même des épreuves. En effet, l’assimilation de toutes les informations liées au code de la route n’est pas facile. C’est pourquoi de nombreux candidats sont souvent obligés de refaire 2 ou 3 fois ce test. Beaucoup d’entraînements sont nécessaires pour atteindre les 35 bonnes réponses. Voici des conseils pour le réussir d’un premier coup.

Réviser régulièrement et efficacement

Comme toute épreuve, la révision est indispensable avant la date de l’examen du code de la route. Mais pour que ce soit efficace, il faut l’apprendre différemment. Peut-être que pour d’autres l’apprentissage par cœur est le meilleur moyen de tout mémoriser. Si c’est valable pour vous aussi, il n’y a rien de mal à adopter la même méthode. Toutefois, il est évident que ce n’est pas le cas de tout le monde. Pour beaucoup, cela n’a pas marché avec les leçons en classe. Donc, cela restera ainsi pour les codes. Alors, comment réussir son code du premier coup ?

Vous pouvez réviser à votre façon en variant vos supports de révisions selon ce qui vous permet de les assimiler facilement. Pour vous, la mémoire visuelle est plus efficace ? Il faut alors créer des fiches avec des images et regarder des vidéos sur le code de la route. Dans le cas où vous retenez mieux les informations en écoutant, vous pouvez apprendre à haute voix, regarder/écouter des vidéos avec explications, ou essayer d’apprendre le code de la route en chantant. En tout cas, l’idéal est de varier le support et y prendre plaisir.

Note importante : les révisions doivent être régulières non pas acharnées. Comme on dit « trop d’informations tuent l’information ». Il est donc conseillé de se concentrer sur une révision étape par étape en prenant soin de noter les points essentiels. Il faut aussi considérer chaque élément et éviter de penser que telles ou telles questions ne tomberont jamais pendant l’examen.

Pour plus d’informations sur ces étapes, et sur la manière de retenir efficacement les notions du code de la route, cliquez ici.

S’entraîner constamment

Outre la révision, il ne faut pas oublier l’entraînement régulier pour réussir son code du premier coup. Vous pensez que cela fait partie des révisions ? C’est possible, mais il faut vraiment consacrer un moment particulier pour l’entraînement. L’idée est de faire face aux conditions réelles de l’épreuve. Si pendant les révisions vous apprenez les notions du code, vous simulez l’examen lors de l’entraînement. Non seulement cela vous entrainera à mieux assimiler les sujets, mais cela vous habituera aussi à les traiter dans les temps. C’est effectivement nécessaire tant pour limiter le stress que pour avoir de l’assurance.

Pour cela, il faut savoir que vous aurez un temps limité, notamment 30 minutes pour répondre à 40 questions lors de l’examen. Certaines questions peuvent être accompagnées d’une photo ou d’une vidéo. Pour que votre épreuve soit validée, il faut obtenir au moins 35 bonnes réponses.

Lors de votre entraînement, il faut donc simuler 40 questions différentes à chaque fois. Si vous avez la possibilité de voir plusieurs sujets types, ce sera parfait pour vous exercer. Quand vous corrigez, il faut bien marquer les erreurs et essayer de les comprendre afin de les retenir.

S’inscrire quand on est prêt

Dans une auto-école, c’est le moniteur qui assurera de présenter ses élèves au test quand il remarquera qu’ils peuvent réussir l’examen. C’est une technique plutôt avantageuse, car le candidat a plus confiance en lui puisque c’est un professionnel qui affirme qu’il peut y arriver. Mais pour ceux qui souhaitent se présenter à l’examen en tant que candidat libre, voici comment réussir son code du premier coup.

Avant de vous présenter, assurez-vous que vous avez bien assimilé chaque détail lors de vos révisions et entraînement. Si vous avez encore quelques points de blocage, n’hésitez pas à demander de l’aide à un moniteur ou un professeur dans une auto-école. Vous trouverez également des explications en ligne. Sinon, vous pouvez simplement demander à vos proches qui ont déjà réussi l’examen.

Une fois que vous arriverez à faire moins de 5 fautes lors de vos tests d’entraînement (10 tests différents par exemple), vous pouvez vous inscrire à l’épreuve du code de la route.

À éviter avant et pendant l’examen

Vous avez vu l’importance de la révision et de l’entraînement. Profitez des quelques jours avant l’examen pour les peaufiner. Il faut éviter de reporter vos séances d’entraînement au risque d’ajouter la confusion au stress de l’examen.

Il est fortement déconseillé de réviser la veille de l’épreuve. Plus vous stressez, plus vous risquez d’oublier tout ce que vous avez assimilé. En effet, si vous révisez au dernier moment, vous aurez l’impression de ne rien savoir ou d’avoir tout oublié. Ce qu’il vous faut, c’est du repos et de la détente.

Pendant le jour de l’examen, évitez de trop vous focaliser sur le temps sinon vous allez être pressé de répondre. Les réponses hâtives sont généralement fausses ou incomplètes. Certes, il y a un délai que vous devriez rattraper pour chaque QCM, mais si vous avez bien révisé et êtes bien entraîné, vous saurez sûrement maîtriser ce temps.