L’interdiction des avertisseurs de radars fait hurler les automobilistes !

Le 16/05/2011

Selon un sondage publié par Autoplus, 56% des usagers de la route seraient contre l’interdiction des avertisseurs de radars. Moins de répression, plus de prévention, c’est ce qu’ils réclament. Ses suppressions leur laissent un goût amer et l’impression que l’état veut « se remplir les poches ».

Lutter contre l’alcool au volant ne choque personne en revanche. La vitesse, elle, a toujours été un sujet sensible. Les associations d’automobilistes craignent la hausse de conducteurs sans permis.

Ce week-end le premier panneau d’un radar a été retiré dans le Doubs. Ce n’est que le début. 5 millions d’utilisateurs d’avertisseurs de radars sont donc concernés par cette mesure.

Les plus connus : Coyote, Wikango et Inforad ont décidé de lancer une manifestation nationale mercredi 18 mai. Sur leur mur Facebook, Coyote communique très clairement sur son envie et son besoin de voir cette nouvelle mesure ne pas aboutir. En effet, Coyote serait purement et simplement contraint à fermer boutique.

« Le gouvernement souhaite développer l’information en temps réel des conducteurs sur la limite de vitesse à respecter ? Nous le faisons déjà. Nos produits affichent en permanence la limite de vitesse à respecter ! Le gouvernement souhaite renforcer la vigilance au volant ? Toutes les études que nous avons réalisées prouvent que les avertisseurs permettent d’accroître la vigilance de chaque conducteur et permettent de lutter contre les risques de somnolence. Le gouvernement souhaite promouvoir les bons comportements sur la route ? Chacun de nos appareils signalent les zones à risque grâce à la communauté de nos utilisateurs permettant ainsi d’anticiper les zones de ralentissement et les freinages brutaux » ont déclaré Coyote, Wikango et Inforad.

Affaire à suivre… Que pensez-vous de cette interdiction ?

Source : terrafemina.com