Le test psychotechnique pour le permis : est-il obligatoire pour tous ?

permis de conduire

Il arrive que certains conducteurs se voient annuler, retirer ou suspendre leur permis de conduire. Des procédures particulières telles que le test psychotechnique sont requises pour la récupération du permis. S’agit-il d’une procédure obligatoire pour ceux dont le permis n’est plus valable ou également pour ceux qui sont en voie d’obtenir leurs permis de conduire ?

Pour qui le test psychotechnique est-il obligatoire ?

En analysant toutes les capacités comportementales et en mesurant la capacité psychomotrice, le test psychotechnique est une procédure obligatoire dans la récupération d’un permis. Pour diverses raisons, un conducteur peut se faire retirer, annuler ou suspendre son permis de conduire. Pour le récupérer il lui faudra passer un test psychotechnique afin de procéder à une analyse de sa coordination, de ses réflexes et de son attention. Il s’agit d’une obligation légale prévue par l’Article R 224-21 du Code de la route et qui oblige toute personne à passer un test psychotechnique pour préparer son permis. Le test psychotechnique n’est donc pas une obligation pour tous les détenteurs ou pour ceux qui sont en voie de l’obtenir mais uniquement pour ceux qui se sont fait retirés leurs permis.

Comment se déroule un test psychotechnique ?

Pour pouvoir évaluer au mieux les capacités psychomotrices des candidats, les psychologues en charge du test psychotechnique proposent deux phases. La première phase consiste à faire des exercices psychotechniques qui se feront avec l’assistance d’un ordinateur. La deuxième phase se penchera sur l’entretien psychotechnique. Les exercices porteront surtout sur l’étude de la performance du candidat au volant. Attention, vitesse de traitement de l’information, réaction, coordination, inhibition, raisonnement et planification seront les points essentiels à analyser. De son côté, l’entretien psychotechnique se focalise surtout sur les attitudes du candidat lors du test. Les points évalués concerneront les aspects plus comportementaux comme le respect des consignes, la capacité à gérer et à s’adapter aux situations complexes et surtout, les réactions face à l’erreur. Pour clore le test, le psychologue abordera les faits qui ont fait l’objet de l’annulation ou de la suspension du permis de conduire. Il est judicieux de noter que ce n’est pas n’importe quel psychologue qui peut faire passer un test psychotechnique pour permis. Le centre où il exerce doit figurer dans la liste des centres agréés par l’Etat. Le candidat peut facilement consulter cette liste en ligne.

Qu’advient-il si le candidat ne réussit pas au test ?

Certains candidats peuvent ne pas réussir leur test psychotechnique permis et donc, ne pourront pas récupérer leur permis de conduire. Les raisons diffèrent en fonction de chaque candidat mais il se peut que ce soient le stress, l’addiction à l’alcool ou à d’autres types de stupéfiants, une déficience cognitive ou encore, la prise d’antidépresseurs ou de neuroleptiques à forte dose et non supportés. Ces facteurs peuvent être à l’origine de cet échec. Dans ce cas, le candidat peut tenter de récupérer son permis en demandant une nouvelle séance de test. Toutefois, les frais relatifs au test seront désormais à la charge de ce dernier et il lui revient de trouver un psychologue offrant ce type de service. Pour baisser le trac et le stress qui peuvent entraver la réussite de l’examen psychotechnique, le candidat pourra toujours s’entraîner à l’avance grâce aux exercices qui sont disponibles en ligne.