L’assurance temporaire en ligne : démarches et avantages

compagnie d'assurance
On en fait pas facilement confiance aux assureurs et cela est dû à l’image parfois détériorée qu’ils ont dans l’imaginaire collectif. Cette profession est associée aux cotisations élevées et, en face, aux exclusions, aux franchises, aux difficultés administratives et aux délais de remboursement. Il faut toutefois bien comprendre que l’assureur doit pérenniser son modèle économique et faire correspondre le risques encouru avec le montant collectif des primes qui sont perçues,, tout en conservant une part de bénéfice. Cela s’applique évidemment à l’assurance auto, que ce soit dans les contrats traditionnels dits permanents, ou dans les contrats temporaires, dont nous allons parler. Pour les uns comme pour les autres, l’objectif pour le particulier est de trouver les meilleures conditions à la fois en matière de prestations que de tarification. Pour cela, il est important de rechercher, de faire jouer la concurrence. Les sites internet permettent aujourd’hui de faciliter cette analyse.

Qu’est-ce que le contrat auto temporaire et à qui s’adresse-t-elle ?

Un contrat d’assurance est souvent un pensum : des pages de jargon technique, des petites lignes obscures, des pages et des pages de lecture fastidieuse. Pourtant, il faut au minimum s’y intéresser ou se faire accompagner sur ces sujets, tant les couts sont significatifs. Un contrat d’assurance temporaire vise à assurer un véhicule pour une durée assez courte, le plus souvent avec des prestations assez limitées : plutôt une assurance au tiers, qu’une assurance tous risques. Toutes les compagnies d’assurance ne proposent pas systématiquement ces contrats, mais beaucoup le font, avec plus ou moins de contraintes, sur la durée, sur le périmètre de garanties proposées. La règle en France est assez simple : il est obligatoire pour un véhicule d’être assuré, sans quoi il n’est pas autorisé à circuler sur le réseau routier. Cela se justifie par les couts importants des dommages des véhicules en cas d’accident, voire du risque de blessures grave et de décès. Les couts associés sont si élevés que seule la mutualisation du risque via l’assurance permet de les assumer lorsqu’ils se matérialisent. En cas de non-présentation d’assurance en cours lors d’un contrôle de gendarmerie ou de police, le conducteur s’expose à une amende de 3450 €.

Un contrat d’assurance auto temporaire : dans quels cas ?

Encore faut-il savoir que cela existe, ce qui n’est pas toujours le cas : Les particuliers peuvent recourir au contrat d’assurance temporaire dans différentes circonstances : en premier lieu, ceux qui achètent un véhicule à l’étranger et le font rapatrier en France. N’ayant pas encore de certificat d’immatriculation définitif en France, le véhicule n’est pas encore assuré pour circuler sur le territoire national. Un contrat d’assurance temporaire pour quelques jours peut suffire pour le couvrir avant l’obtention de la carte grise définitive. Autre cas de figure, celui d’un particulier organisant un séjour de vacances dans un pays étranger où son assurance classique ne le couvre pas. Son premier réflexe pourra être de se rapprocher de son assureur pour une extension de ses garanties sur le territoire considéré. Mais il n’est pas sûr qu’il obtienne ainsi les conditions optimales pour ses garanties ou son tarif. Il pourra faire jouer la concurrence en recherchant une assurance temporaire ciblée. Cela peut être l’occasion de penser à des prestations spécifiques comme l’assistance en cas de panne, ce qui est utile dans un pays étranger. Un particulier utilisant un véhicule seulement pendant les vacances d’été, celui-ci restant les 11 autres mois au garage. Ce véhicule n’a pas besoin d’être assuré sur toute l’année à l’évidence. Et encore, souvent ce type de véhicule estival ne fait que de petits trajets, ce qui limite les risques encourus et donc l’étendue de la couverture utile. Il ne faut pas oublier que les particuliers sont souvent sur-assurés dans certains domaines, lorsqu’ils ne le sont pas assez dans d’autres.

Quelles sont les démarches à effectuer pour signer une assurance temporaire ?

Pour contractualiser une assurance temporaire, les documents administratifs sont les mêmes que pour un contrat traditionnel. Il faut fournir à l’assureur la carte grise, le permis de conduire du conducteur, ce qui permet d’identifier les jeunes conducteurs qui ont des conditions particulières, et un relevé officiel provenant du précédent assureur qui relate les différents accidents responsables ou non, c’est-à-dire l’historique de l’assuré. C’est à la lumière de ces paramètres que l’assureur pourra préparer son devis, en tenant compte du profil de l’automobiliste, de son historique et du modèle de véhicule considéré. Le particulier a tout intérêt à se renseigner et à comparer plusieurs devis. Sur internet, on peut accéder à une multitude d’offres de prestataires, mais on a parfois besoin d’un décodeur pour bien les interpréter ! Il faut bien sur regarder le tarif, mais ce n’est pas le seul paramètre : qu’est-ce que l’assureur met en face de ce tarif ? Une garantie bas de gamme ou des prestations associées intéressantes ? Est-ce qu’il y a une durée minimale d’assurance qui est un inconvénient : par exemple, un mois minimum, lorsque le besoin est de 15 jours. Des comparateurs internet permettent de faire ce travail avec vous en vous simplifiant la tâche. Des courtiers en ligne sont également disponibles gratuitement pour faire un choix éclairé d’assurance auto temporaire pas cher.

Assurance voiture temporaire : Les avantages et la résiliation

Un contrat d’assurance temporaire est aussi la bonne formule lorsque l’on a été résilié par son assureur. Celui-ci peut prendre cette décision suite à un ou plusieurs sinistres successifs ayant impacté le compte. L’assureur considère alors qu’il ne pourra pas rééquilibrer financièrement ce client et préfère résilier. L’ex-assuré se retrouve en difficulté, devant identifier en urgence un nouveau contrat pour se couvrir et pouvoir donc utiliser son véhicule. Or, trouver immédiatement un un nouveau contrat d’assurance est compliqué et la précipitation risque d’être mauvaise conseillère. Cela prend du temps d’étudier les conditions, les tarifs et de comparer différentes offres. Souscrire une assurance temporaire dans l’intervalle permettra au particulier de faire son choix sereinement. Trouver un contrat direct temporaire est aujourd’hui facile grâce à internet.


Quel est le rôle de l’avocat de victimes de la route ?
Comment récupérer votre véhicule à la fourrière de Lyon ?