Trouver la bonne assurance auto jeune conducteur en ligne

assurance auto

Vous venez d’obtenir votre permis et vous venez d’acquérir votre première voiture. Avant de partir à l’aventure, il ne vous reste donc plus qu’à l’assurer. Cette dernière étape, qui devrait pourtant n’être qu’une simple démarche administrative, s’apparente trop souvent à un véritable parcours du combat. Que faut-il savoir au sujet de l’assurance jeune conducteur ? Comment bien la choisir ? Vous trouverez la réponse à ces questions dans les informations du texte ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’une telle appellation n’a pas de réel sens juridique. On ne trouve en effet aucune définition précise la concernant dans le Code des Assurances ou dans le Code de la route. Toutefois, la plupart des compagnies s’accordent à penser que toute personne étant titulaire depuis moins de trois ans du permis de conduire ou ne pouvant justifier d’un contrat d’assurance comme conducteur principal entre dans cette catégorie.

Il ne faut pas confondre non plus la notion de jeune conducteur avec celle de conducteur novice. La première n’a finalement rien à voir avec l’âge ! La dernière désigne, au contraire, les personnes qui viennent tout juste d’obtenir leur examen de conduite. Elles sont donc forcément inexpérimentées. Cela ne sera pas nécessairement le cas d’un « jeune conducteur ». Celui-ci peut en effet être titulaire depuis plusieurs années du permis de conduire sans avoir possédé un contrat d’assurance personnel. De telles circonstances se produisent bien plus souvent que l’on ne croit. Ainsi, au prétexte de faire quelques économies, il arrive fréquemment que l’un des membres d’un couple conduise sans pour autant être déclaré sur le contrat auto. Le conducteur peut également avoir fait l’objet de sanctions administratives ayant conduit à l’annulation de son titre de conduite précédent. Les assurances traiteront les deux exemples cités comme un seul et même cas. Les conducteurs seront donc considérés comme des « jeunes conducteurs » et repartiront de zéro à leurs yeux.

Vous aimeriez avoir de plus amples informations sur ce sujet ou vous êtes à la recherche d’un assureur ? Cliquez ici ! Vous y découvrirez également des solutions de financement intéressantes pour l’achat de votre premier véhicule.

Une assurance auto adaptée

Du point de vue légal, tout conducteur, qu’il s’agisse d’un jeune ou non, a l’obligation de souscrire au minimum à une assurance au tiers ou à une garantie de responsabilité civile. Ces deux dispositifs permettent ainsi au conducteur d’être couvert pour tous les dégâts qu’il a occasionnés à un tiers lors d’un accident dans lequel sa responsabilité est directement engagée. Veuillez bien noter que les dégâts pris en charge par l’assurance peuvent de nature matérielle comme corporelle.

Lors de vos démarches, vous constaterez rapidement que les cotisations des contrats pour les jeunes sont toujours plus élevées pour que les autres populations de conducteur. Les compagnies ont en effet le droit d’appliquer une surprime en raison de votre inexpérience.

Comment réduire le montant des cotisations ?

Heureusement, vous disposez de leviers pour réduire le montant de la facture. Commencez par prendre contact avec l’assureur de vos parents. Certaines compagnies proposent des réductions afin de conserver les autres contrats de la famille. Dans un second temps, faites jouer la concurrence. N’hésitez pas à vous rendre sur les comparateurs en ligne afin de trouver le contrat le plus protecteur et le moins cher. Par ce biais, vous découvrirez également de nouvelles compagnies. Certaines d’entre elles ont fait le choix de s’adresser en priorité aux plus jeunes. Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Pour conclure sur ce sujet, il est intéressant de signaler que les assureurs voient d’un très bon œil les jeunes conducteurs qui ont obtenu leur permis en pratiquant la conduite accompagnée avec leurs parents. Cette méthode permet en effet d’acquérir, plus rapidement que dans le cadre de l’auto-école, de l’expérience dans des conditions de conduite normales. Ils peuvent ainsi leur proposer des tarifs plus intéressants puisqu’ils appliqueront une surprime moins élevée en pareille circonstance, comme le stipule le code des Assurance et son article A.335-9-1.